[wp_ad_camp_1][wp_ad_camp_1]

Le clandestin – Said Mellouki

Dans la vacuité de son esprit
S’ébauche le rêve d’un paradis
Aux contours barbelés
La mer n’est plus mer
La mort n’a plus de mystère.

L’aventure une folie
Un poignant défi
A une morose vie

La barque dans les entrailles
Des flots déchainés
Eperdument tanguait

Macabre est l’omerta
Lugubre l’oraison des eaux
Dans la gueule du destin
Une offrande aux dieux
Dont la cupidité ne s’apaise
Que noyée dans le sang.

عن نصر سيوب

شاهد أيضاً

Sans rien dire – Jamila Belouali

  Ô mère ! Cette fois tu es partie sans rien dire Oh ! Que ton …

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني.