[wp_ad_camp_1][wp_ad_camp_1]

J’ai vu pleurer l’ennemi- Boubker Behbahi

J’ai vu dans un rêve , l’Ennemi trembloter 
Le grand mangeur de vies, l’allié de la camarde
Pareil à un zombi , la figure blafarde
Au creux de cette nuit , je l’ai vu sangloter

En le voyant pleurer , les arbres chuchotaient
En âmes apeurées de femmes campagnardes
À mon esprit surpris ,quelques secrets qu’ils gardent
Ô temps, tueur d’enfants ! Qu’est ce que tu as raté 

J’ai levé mon verre, en signe de compassion
Ô temps mortifère, changeant au gré du vent 
Je sais qu’après l’hiver , un souffle, doux, nouveau

Ranime la terre à l’allure d’un tombeau
Le temps est un ogre glouton et insatiable
Mais sans ses caprices, tout serait invivable

عن Belouali

شاهد أيضاً

رحيل نحو الأمل __ الشاعر زيد الطهراوي

“رحيل نحو الأمل” : إن الصداقات قد باتت مولية والقلب أمسى يتيماً فارغا قلقا الشعر …

اترك تعليقاً