[wp_ad_camp_1][wp_ad_camp_1]

Fureur – Mostafa Louissi

la fureur me terrasse
‏elle est devenue
‏ma concubine et m’angoisse
‏sur mon cœur laisse des profondes traces
‏Mes pensées baignent dans des crasses
‏d’un monde qui avance avec audace
‏Me ronge l’intérieur quoi que je fasse
‏Me saccage l’ordre et mes pensées,
‏Me ravage, me révolte et me cadenasse
‏Tu veux que je m’efface sans laisser de traces
‏Pardon! je n’appartiens pas à cette classe
‏J’aime bien briser le silence des glaces
‏Et remettre chaque chose à sa place
‏Ne prends pas mon lexique comme menace.
‏La providence, la fatalité et les amertumes s’entassent
‏les prolétaires reprendront, un jour, leur place
‏Mais, je te préviens, ils sont tenaces
‏les batailles ils s’en passent
‏c’est la gloire qu’ils embrassent
‏Méfie toi d’eux quand ils pourchassent
‏Les incohérences s’inclinent, la justice s’instaure et aménage les terrasses
‏Leur vengeance est furax
‏Tant qu’il est temps n’envahi pas leur espace
‏si tu ne veux pas que des têtes se fracassent..

عن أحمد حضراوي

شاهد أيضاً

Descente aux enfers- Boubkar Bahbahi

  C’est un jeune rêveur . Après le divorce Avec sa femme , la blessure …

اترك تعليقاً