Coronavirus: l’énervement des milliers de Belges bloqués depuis un mois et demi au Maroc

Depuis le début de la crise sanitaire, quelque 9.000 Belges bloqués à l’étranger ont pu être rapatriés sur des vols affrétés par le gouvernement ou par d’autres pays européens.
Mais plusieurs milliers de Belges sont toujours en attente d’un retour, en particulier au Maroc dont l’espace aérien et maritime est fermé depuis le 13 mars. Cela fait un mois et demi qu’ils attendent de rentrer en Belgique.
Il s’agit de binationaux, pour la plupart. Ils sont particulièrement frustrés de la lenteur avec laquelle on leur propose des solutions.
Un imbroglio diplomatique

La Belgique a toujours dit que c’est le Maroc qui refusait le départ des binationaux. Selon la presse marocaine, le Ministre des Affaires étrangères du Maroc Nasser Boutita a accusé la Belgique et les Pays-Bas de discriminer les binationaux.
La Belgique a toujours démenti tout traitement différencié à leur égard. Cette déclaration n’en a pas moins alimenté un sentiment de discrimination déjà largement répandu parmi les Belgo-marocains bloqués.
Il y a près de deux semaines, la situation avait évolué: les autorités marocaines ont accepté le départ de ceux qui peuvent justifier une nécessité d’être présent en Belgique, que ce soit pour des raisons familiales, professionnelles ou de santé.
Pas moins de 4.500 demandes ont été introduites. Quelque 1.700 dossiers ont été transmis aux autorités marocaines. Mais il n’y a toujours aucun vol de retour annoncé. Et l’impatience monte d’un cran.
“Désespérés, c’est le mot”
“Beaucoup de gens sont désespérés!”, commente Mohsin Mouedden, qui a créé une plateforme sur les réseaux sociaux pour les Belgo-marocains bloqués au Maroc. “Désespérés, c’est le mot. Ils s’estiment pris en otage tant par le Maroc que par la Belgique. Ils estiment qu’il y a clairement un mauvais traitement, une discrimination à leur égard.”
Les personnes en attente ne comprennent pas qu’aucune solution ne soit mise en œuvre.
“Nous demandons à l’Etat belge de respecter tous ses citoyens, de faire le maximum pour qu’ils soient tous rapatriés. Et nous incluons également les Marocains résidant en Belgique”, plaide Mohsin Mouedden.
“Il faut aussi que les autorités belges soient claires sur la communication. Parce que c’est toujours la même réponse de l’Ambassade de Belgique à Rabat: ‘soyez patients’!”
Mohsin Mouedden multiplie les messages aux autorités des deux Etats. Il a ainsi adressé aujourd’hui une lettre ouverte au Roi du Maroc et à l’ambassade du Maroc en Belgique.
De nombreux Belgo-marocains en attente espéraient être de retour pour entamer le ramadan en famille, en Belgique. Le ramadan a commencé, ils sont toujours au Maroc.

مقالات ذات صلة

اضف رد

You must be logged in to post a comment.